L’entreprise Couleurs Leroux, fabrique artisanalement de la peinture à l’huile depuis 1910.
Les méthodes de fabrication des couleurs restent à ce jour inchangées. L’utilisation de pigments minéraux (naturels ou éprouvés), mélangés à l’huile de lin, donne naissance à une peinture inaltérable dont la couleur, dans sa profondeur et sa luminosité est quasiment éternelle.

Les Couleurs Leroux de 1910 à nos jours.

Martial Leroux est né en 1886, à [[Laeken]] (Belgique). Son père surnommé le grand Français , était maître-tapissier à la cour du Roi des Belges et peintre amateur ; sa mère, née Van Den Eede, était flamande. A quatorze ans, il devient soutien de famille car son père, suite a un accident, se retouve paraplégique. La famille Leroux déménage à Hautmont prés de Maubeuge (France). Martial Leroux y apprend le métier de peintre en bâtiment et se marie en 1913. Sa fille Jeanne naît en 1914.

Peintre autodidacte, il donne libre cours à son penchant pour la peinture artistique. Il commence à fabriquer ses propres couleurs. Ses amis peintres les utilisent et les approuvent. Pour alimenter de lumière ses tableaux, Martial résidera essentiellement à Menton à partir de 1950.(L’essentiel de son oeuvre appartient aujourd’hui à ses déscendants ainsi qu’à certains musées dont celui de Maubeuge).
Il crée l’Entreprise Leroux en 1910 a Hautmont.Il en assure la direction jusqu’en 1959, année de son décés. Sa fille Jeanne Leroux lui succède jusqu’en 1972. Son gendre, Bruno Laporte, marié a Agnès Leroux, transfert l’entreprise familliale au Moulin de Villiers-sur-Tholon, en Bourgogne, dans le département de l’Yonne, qu’il gère jusqu’en 1997.

En 1998, le peintre Marcel Reynaud devient propriétaire de la Manufacture Leroux, qu’il déménage fin 2010 à Joigny, Bourgogne.

Fabrication des peintures à l’huile.


La production demeure entièrement artisanale, de l’utilisation des pigments purs malaxés avec de l’huile de lin dans un mélangeur, puis soumis à un affinage dans un broyeur jusqu’à la mise en tubes de, ceux-ci étant remplis, fermés, nettoyés et étiquetés manuellement.
Le nuancier des couleurs à l’huile offre une richesse exceptionnelle. Les Couleurs Leroux proposent une centaine de couleurs sans mélange entre elles.

Les Couleurs Leroux sont d’origine minérale, organique ( issus de la pétrochimie), animale (le noir d’ivoire, à partir d’os calcinés) ou végétale (noir de vigne, à partir de ceps calcinés).
Parmi les minéraux, on trouve les blancs de titane, zinc, lithopone,  les rouges, les oranges, les jaunes et les verts de cadmium (issus d’une oxydation que l’on trouve dans le zinc); les bleus, les verts, les violets et les turquoises de cobalt ainsi que les verts bleutés de cobalt; les verts, les oranges et les jaunes de chrome; les outremers; les mars ( oxydation précipitée artificielle); le bleu de Prusse; les terres et les ocres.
Ces deux dernières ne subissent pas de manipulation chimique, tandis que certains pigments sont soumis à des calcinations très élevées stabilisant la matière : de 500°C (les cadmiums) à 800°C (bleu outremer) voire 1000°C (vert de chrome).

Parmi les organiques, on trouve les pigments de phtalocyanine]] (bleus, verts), [[pigments azoïques]] (jaunes, oranges), et les pigments de [[quinacridone]] (violets, rouges). Ces pigments organiques sont puissants et « électriques ».
Leroux propose également du bleu lapis lazuli, pigment minéral, et possède également le très rarissime bleu de manganèse véritable.

Les Couleurs Leroux comportent quatre gammes de peinture à l’huile.

# Peinture extra-fine – Très haute de gamme ****
La gamme 4 étoiles **** est un mélange du pigment pur c’est à dire sans charge avec de l’huile de lin première pression à froid.
(sauf l’outremer clair, le lapis lazuli et certaines terres [[huile d’oeillette]]). Cette gamme est essentiellement élaborée à partir de pigments minéraux.

# Peinture extra-fine – Haute de gamme ***

Constituée essentiellement de pigments organiques très puissants, « électriques », qui ont besoin de recevoir une matière neutre appelée « charge » pour les rendre plus faciles à l’emploi. L’apport de cette charge varie de 5 à 10 % maximum.
Les couleurs sont broyées à l’huile de lin première pression à froid.

# Peinture fine et extra-fine – Moyenne gamme ** et Gamme étude
Ces gammes se composent de certains pigments de la gamme 4 étoiles**** et de la gamme 3 étoiles***.  Pour certains tons, la teneur en charge est plus importante. Elles restent très fiables et de belle qualité. Les couleurs sont broyées à l’huile de lin première pression à froid.

 

Bibliographie des Couleurs LEROUX
1998 : L’Yonne Républicaine (par Vincent Rousseau – 3 pages)
1999 : Télérama (1 page)
1999 : Connaissance des Arts n° 566 (6 pages)
2001 : Musée de Troyes (De la couleur… de juin à septembre 2001)
Eté 2003 : double page dans Pratique des Arts n° 51 (voir ci-après)
Mai 2005 : La voix du Nord (Par Bruno Vouters « Leroux à pleins »)
Et France 3…