Les différentes huiles

Par • 24 Nov, 2015 • Catégorie: Blog

differentes huilesHuile de carthame, huile d’œillette et huile de lin crue, cuite ou clarifiée, standolie (stand oil), etc…. Voici quelques explication pour bien choisir votre huile spécialement transformée pour la pratique de la peinture.

1/ Huile de lin clarifiée:
extraite de la graine de lin, l’huile a ensuite subi un repos prolongé à l’air. Exposée aux rayons du soleil, elle se clarifie naturellement. Elle a la réputation d’être la meilleure car elle reste transparente et confère beaucoup de souplesse aux couches de couleurs. C’est la plus siccative des huiles. Jaunit légèrement dans le temps.
Astuce: une huile de lin assombrie peut redevenir claire en la laissant exposée à la lumière du jour.

2/ Huile de lin cuite:
plus légère, plus visqueuse, plus brillante et plus siccative. Elle devient très dure au séchage, ce qui donne presque des couleurs émaillées. Sa cuisson est un procédé dangereux car l’huile et ses vapeurs sont inflammables c’est pourquoi sa fabrication se fait en laboratoire. Les siccatifs ne sont ajoutés que par petites quantités lors de la cuisson, puis l’huile repose pendant plusieurs jours dans des cuves afin qu’elle se clarifie.

Mélangée lors de la cuisson à 5% de litharge, cette huile devient de « l’huile noire », utilisée autrefois comme médium. Comme elle contient du plomb, elle est aujourd’hui interdite à la vente.

3/ La Standolie (Stand Oil ou huile de lin polymérisée):
c’est de l’huile de lin cuite à plus haute température encore que l’huile de lin précédente, avec un processus légèrement différent. Elle est plus dense, plus visqueuse, plus siccative, plus brillante et plus résistante à l’humidité et aussi moins jaunissante que toutes les autres huiles de lin. Le fait qu’elle sèche rapidement la rend idéale dans la fabrication des peintures laques et émaillées et pour l’exécution des glacis. Elle rentre également dans la composition de nombreux médiums.

4/ Huile de carthame:
elle provient d’une plante ressemblant a un chardon. Elles est considérée comme une huile « semi-siccative », et ses caractéristiques sont proches de l’huile de lin.

5/ Huile d’œillette (huile de pavot noir):
elle est très claire, fluide et sèche lentement. Comme est ne jaunit pas, elle est conseillée pour le travail des couleurs claires qui alors ne s’assombriront pas. A utiliser en petite quantité car elle peut être cassante. Elle est parfaite pour faire les détails. C’était l’huile préférée des flamands.

Laisser un Commentaire